Il est urgent que CASA trouve une solution viable pour améliorer les conditions de vie de ses résidents actuels et pour étendre ses services à d’autres orphelins, enfants des rues et personnes âgées dans le besoin.

Pour obtenir une résilience sur le long-terme, différents systèmes autosuffisants ont été incorporé dans la conception du nouveau centre, ce qui permettra aux résidents et au personnel de CASA de prendre leur avenir en main. De plus, toutes ces techniques de développement durable ci-dessous seront enseignées à la population locale et au-delà, afin qu’ils bénéficient également du projet, qui répond également à nombreux des problèmes sociaux et environnementaux du pays.

1.1 BIOCONSTRUCTION

Le centre sera essentiellement construit à partir de matériaux trouvés localement, aussi bien naturels (utilisation de techniques traditionnelles) que recyclés. En plus de fournir des matériaux durables et abordables, cet “upcycling” offrira une solution alternative aux problèmes de pollution très répandus au Cameroun. CASA va non seulement trier et réutiliser tous ses déchets, mais aussi recycler les ordures disponibles à Edéa.

1.2 CLIMATISATION NATURELLE

Comme Edéa se trouve dans une zone à climat tropical, tous les bâtiments du centre seront équipés de climatisation passive à travers un système sous-terrain d’aération. Des moustiquaires et des plantes aromatiques seront intégrées pour minimiser les risques de paludisme.

1.3 ÉNERGIES RENOUVELABLES

Le nouveau centre CASA produira toute son électricité à partir de panneaux solaires et d’éoliennes, ce qui le rendra indépendant des coupures de courant (très fréquentes au Cameroun) et du prix élevé de l’électricité. Par ailleurs, un biodigesteur transformera les déchets organiques des cuisines et toilettes en gaz pour la cuisson. Ceci permettra d’offrir une solution aux risques environnementaux et sanitaires liés à l’utilisation des eaux usées non traitées, tout en offrant une source constante de carburant propre pour la cuisine.

electrica 11828783_1694690307425725_3486889603780031037_n-2Screen Shot 2015-11-01 at 1.43.23 AM

1.4 GESTION DE L’EAU

Le centre CASA récoltera et filtrera l’eau de pluie pendant la saison humide, puis la stockera pour l’utiliser à des fins multiples tout au long de l’année. Les eaux usées seront traitées sur place par des bio-filtres et ensuite utilisées pour irriguer les cultures. Cela permettra aux enfants de CASA de ne plus avoir à aller chercher l’eau au puits deux fois par jour ni à se laver dans l’eau polluée du ruisseau avoisinant.

1.5 PRODUCTION AGRICOLE

Le centre sera un pionnier de l’agro-écologie avec ses cultures bio-intensives, son bétail et son verger qui produiront toute la nourriture nécessaire. Des techniques de conservation seront mises en place afin d’assurer une large réserve de produits disponibles tout au long de l’année. À l’heure actuelle, à cause du manque de fiabilité des dons, les enfants se considèrent extrêmement chanceux s’ils reçoivent trois repas par jour. Beaucoup de gens à Edéa sont dans la même situation, car le taux de chômage est élevé et le coût de la nourriture ne cesse d’augmenter.

2.1 ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

Des activités génératrices de revenus seront intégrées dans le centre pour assurer sa pérennité. Elles comprendront : la production et la vente de produits artisanaux, comestibles et d’hygiène naturelle, ainsi que le volontourisme, le travail qualifié (agricole et en bâtiment) et le transport de biens. Ces services seront promus sur le site Internet du centre et sur une grande pancarte placée à l’entrée de CASA, bénéficiant d’un emplacement idéal, sur la route principale entre Yaoundé, la capitale du Cameroun, et Douala, le centre économique et commercial.

2.2. CENTRES DE FORMATION ET DE SOINS MÉDICAUX

Des locaux dédiés à l’apprentissage et à la santé feront partie intégrante du complexe durable et offriront leurs services aux résidents et aux villageois.

Le centre de formation sera partagé entre une salle de classe où les enfants pourront suivre des formations professionnelles et étudier avec un tuteur après l’école, ainsi qu’un espace d’apprentissage individuel avec ordinateurs connectés à Internet, une bibliothèque et un atelier, le tout permettant aux enfants de développer leurs centres d’intérêt personnels.

Le centre de santé dispensera des soins de médecine traditionnelle et contemporaine, complétés de traitements thérapeutiques variés et holistiques. Les villageois seront invités à rétribuer ces services via un système de troc.

Pour réussir sa mission, le nouveau centre devra impérativement se faire accepter de la population locale. Grâce aux principes de solidarité et de réciprocité, notre objectif avec ce projet Éco-CASA est d’être un catalyseur, non seulement pour les résidents du centre mais aussi pour les communautés aux alentours et au-delà.